Un nouveau départ


Même si "techniquement" je suis toujours rattachée à Aix-en-Provence, la vie est bien différente pour moi depuis l'université. J'ai l'impression d'avoir commencé ma vie "active".

Stage à l'Alliance Française de Montpellier

Semaine 1:
-3h de cours tous les matins
-Rencontre avec les 2 enseignantes et la directrice environ 30 minutes par jour (but: aborder tous les problèmes de la classe: les apprenants absents, un problème dans la classe, etc...)

Je suis totalement indépendante quant au contenu du cours, tant qu'il suit le programme du manuel "Le nouveau sans frontières" (Wouhou!!). L'alliance est très disciplinée et interdit de tutoyer les apprenants (1ère difficulté pour moi qui me retrouve devant une classe de 13 apprenants qui ont environ mon âge). Je pensais que le tutoiement permettrait de briser la glace et de mettre les apprenants en confiance tout en établissant un respect mutuel. Je me suis trompée.
Dans ma classe, 13 apprenants donc, d'horizons différents et qui apprennent le français pour des raisons très différentes (mari français, travail dans un office de tourisme, donc français indispensable, etc...)

Difficultés après une semaine de cours:
> se faire comprendre des apprenants sans l'utilisation de l'anglais ou autre (évident dans la pratique, mais très difficile et fatigant en situation réelle!!). Cette difficulté me confronte a une première idée de mémoire: apprenants débutants et enseignant débutant: comment communiquer quand tout reste à apprendre? L'accès au sens (vague et déjà abordé des milliers de fois j'imagine).
> tous ne font pas le travail que je demande à la maison et je me rend compte que c'est un problème de compréhension de la consigne. Certaines nationalités disent "oui oui" de la tête sans comprendre un mot de ce que je raconte, d'où l'usage TRES important du tableau, je me suis rendue compte qu'il fallait que j'écrive absolument tout!!
> j'aimerais demander conseil à mes collègues concernant le contenu de mon cours, mais elles ne veulent pas savoir. Ca me regarde, tant que ça fonctionne. Elles me conseillent de faire apprendre les dialogues par coeur et de faire appliquer ces dialogues dans des situations plus authentiques.
> Impression que tout ce que j'ai appris en M1 est bousculé, et que c'est l'opposé dans certains cas. Mes collègues n'arrêtent pas de me répéter que la formation universitaire n'a rien à voir avec la réalité et qu'on n'est pas bien préparés...

En ce qui concerne le Portfolio de mes apprenants, cela me semble difficile de les approcher car nous n'avons droit à aucun contact avec les apprenants hors de la classe. Je pèse mes mots quand je dis que l'école est traditionnelle et stricte. Comment procédé alors?

Mes liens utiles Delicious, en particulier concernant la pratique de classe (déjà connu pour la plupart d'entre vous...)
  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Twitter
  • RSS

2 Response to "Un nouveau départ"

  1. Mirabelle G. says:
    18 septembre 2009 à 01:40

    oh Flora comme je te comprends quand tu dis que tout ce qu'on a appris est bousculé!!
    Par contre je ne comprends pas pourquoi tu n'utilises pas l'anglais ou autre? j'y ai moi même recours de temps en temps et ça permet de faire passer le sens...

  2. Elsa et Flora says:
    18 septembre 2009 à 16:13

    Et bien non, j'ai eu le malheur de dire que j'avais expliqué qqchose en anglais je me suis fait assassiner! Ils n'ont même pas le droit de me demander qqchose en anglais, c'est très difficile, j'avoue!

Copyright 2009 A piece of me
Free WordPress Themes designed by EZwpthemes
Converted by Theme Craft
Powered by Blogger Templates